Réfutations du dogme

Réfutations de Dogme

Dogme religieux L’enseignement dans les Lettres de Christ
“Dieu” nous juge, nous punit ou nous récompense Il n’y a aucun Dieu qui est “content” ou pas de notre comportement
Christ est mort pour nous sauver de nos péchés Le péché n’existe pas aux yeux de Dieu
La résurrection Christ n’avait aucun besoin de son corps après la mort
Communion Elle n’a aucun sens et est inutile
La réincarnation n’existe pas La réincarnation joue un rôle dans les Lois d’Existence
La Trinité Sainte La Trinité Sainte n’existe pas
Répression sexuelle L’importance de l’acte sexuel

Extraits des Lettres de Christ :


Il n’y a aucun ‘Dieu’ qui est content – ou pas de notre comportement :
Lorsque j’étais sur Terre, je recommandais avec insistance aux gens de pardonner et de s’abstenir de tout jugement, critique ou condamnation. L’église l’a faussement interprété comme signifiant qu’il fallait « plaire » à Dieu en aimant son prochain et en s’abstenant d’émotions négatives. Ce n’est pas du tout ce que je voulais dire. Il n’y a pas de « Dieu » à qui vous deviez « plaire » par votre comportement. Vous êtes les maîtres de votre destin en cela que toujours, vous « récoltez ce que vous semez ». Toutes les pages précédentes visent à vous donner des détails sur la manière d’éviter de semer des mauvaises herbes dans votre potager, sur la manière de rester sain, heureux et prospère. Un jour viendra dans votre évolution spirituelle où vous vous réveillerez au don énorme que vous possédez dans votre tête – le don de pensée créative, intelligente – et où vous prendrez aussi conscience de l’énorme responsabilité que vous portez dans la manière de l’utiliser.


Le péché n’existe pas aux yeux de Dieu


‘Il n’y a aucun ‘péché’ dans le sens où nous le comprenons. Nous sommes nés pour nous comporter comme nous le faisons. Donc le ‘Père’ ne retient rien, ne rejette rien, ne condamne rien, ne voit même pas ‘les fautes’. Tout ce que l’homme fait et qu’il appelle ‘le péché’ a seulement sa place dans ce monde et est seulement puni dans ce monde – c’ est une Loi d’Existence Terrestre, comme vous le savez, que ce vous vous semez, vous le récoltez,

Quels que soient les maux de l’humanité, elle se les crée elle-même, entièrement. »

Puisqu’il tire la VIE et l’Esprit du ‘Père’, l’homme lui-même est un créateur en pensée, en paroles et en action. Tout ce qu’il pense, dit ou fait, et croit, lui revient sous une forme semblable un peu plus tard.. Il n’y a pas de punition du « Père ». Quels que soient les maux de l’humanité, elle se les crée elle-même, entièrement. »

Nous devons trouver une façon de surmonter nos pensées humaines et sentiments car ils nous séparent de la protection du ‘Père’ et nous apportent notre maladie et notre misère. Quand nous aurons appris comment triompher ‘du moi’, nous entrerons dans le Royaume de Ciel.’


Christ n’avait aucun besoin de son corps après la mort


Il a été dit de moi que mon corps a ressuscité d’entre les morts. Quelle absurdité, évoquée par des esprits terrestres en mal d’explications satisfaisantes concernant ma mort sur la croix, comme un criminel !

Quel besoin aurais-je eu d’un corps terrestre pour continuer à vivre dans la dimension suivante? Comment un mythe aussi ridicule a-t-il pu persister même jusqu’au 21e siècle ?

On peut mesurer le manque de compréhension des « Chrétiens » au fait qu’ils ont accepté aveuglément un tel dogme jusqu’à aujourd’hui.

Pensez-y soigneusement. Ayant été libéré d’un corps terrestre et ayant vécu cette expérience de l’extase et du ravissement glorieux qu’est le passage à une dimension supérieure de CONSCIENCE UNIVERSELLE, pourquoi aurais-je voulu retourner dans la dimension terrestre pour revenir dans mon corps ? De quelle utilité serait-ce pour moi, dans votre monde ou dans le mien ? Alors que la «substance physique» de mon corps, pendant que je vivais sur Terre, pouvait être spiritualisée dès qu’elle s’accordait parfaitement à la « Conscience d’Amour Père », mon corps n’était-il pas une gêne et un empêchement pour mes voyages ultérieurs dans les Royaumes Spirituels suprêmes ?

Les choses visibles ne sont que la manifestation de fréquences spécifiques de vibrations en conscience, qui produit un « CHATOIEMENT DE PETITES POUSSIERES, ou PARTICULES » donnant une apparence de « matière » solide. Toute substance visible possède sa propre fréquence vibratoire unique.

Un changement du taux de vibration produit un changement dans l’apparence de la « matière ». Lorsque les énergies de conscience changent, les apparences de la « matière » changent aussi.

C’est pourquoi il m’était possible de concentrer et d’abaisser mes fréquences de conscience au point de rendre ma forme visible à l’œil humain. Je pouvais retourner vers mes disciples et être vu d’eux. Et c’est ce que je fis. Je les aimais plus que jamais et leur devais tout le bien-être et le soutien possibles après ma mort. Et non seulement cela, mais il était nécessaire que j’instille ma puissance dans leur esprit afin de leur donner l’élan et le courage de continuer l’œuvre que j’avais commencée.


Christ explique l’origine du “corps et du sang” du Christ
Quand il fut temps pour moi de manger la Pâque juive avec mes disciples, je m’arrangeai pour que nous mangions tous ensemble dans une grande salle à manger. Je savais que c’était la dernière fois que je mangeais sur Terre. Je ne veux pas retourner en profondeur dans la conscience de cette nuit-là.

Je ressentis une immense tristesse à l’idée de quitter mes disciples qui s’étaient tellement dévoués.

Avec ma tristesse revinrent aussi toutes mes craintes et mes conflits intérieurs. J’eus des moments de profond apitoiement sur moi-même. J’avais l’impression que personne ne comprenait ce que j’avais tenté de faire pour mon peuple et le sacrifice que je m’apprêtais à faire pour lui.

Jean était en train de raconter de manière très vivante l’histoire de la dernière nuit des Israélites en

Égypte, avant qu’ils ne fuient dans le désert. Il parla de l’ordre que donna Moïse au chef de chaque

famille de tuer un agneau sans tache, de le cuire d’une certaine façon et d’asperger de son sang les

montants et le linteau de la porte de toutes les habitations israélites, parce que cette nuit même, des

anges viendraient massacrer tous les premiers-nés des Égyptiens et leur bétail. Il fit un récit percutant des clameurs des Égyptiens lorsqu’ils se réveillèrent et trouvèrent dans chaque foyer leurs premiers-nés ensanglantés, sans qu’aucun ne fût épargné.

C’était le genre d’histoire horrible que je rejetais parce qu’elle n’avait aucune valeur pour quelqu’un qui recherchait une Vérité spirituelle supérieure. Je me demandai jusqu’à quel point mes disciples avaient vraiment compris ce que je leur disais de leur « Père Céleste » et de Son amour pour toute l’humanité.

Comment pouvaient-ils prendre plaisir à la pensée d’anges en train de tuer les premiers-nés des

Égyptiens alors que je leur avais clairement dit que « Dieu », le « Père », était Amour ?

Mais les Juifs avaient toujours été préoccupés par le sacrifice par le sang pour expier leurs péchés.

Même Abraham, le fondateur de la nation israélite, avait été convaincu d’amener son fils unique dans le désert, de le tuer et de l’offrir en sacrifice à Dieu. Une pensée païenne et révoltante !

Je pensais aux sacrifices d’animaux dans le Temple. Aimant toutes les créatures sauvages comme je les aimais, cette pratique m’était une abomination.

Et maintenant j’étais sur le point d’être mis à mort parce que j’avais osé prononcer les paroles de Vérité.

Et lorsque je considérai à quel point j’avais peu réussi à transmettre ma connaissance, je me demandais pourquoi j’avais été envoyé en vue d’une telle mission !

Je ressentis un bref accès de ressentiment et de colère se mêler à mes sentiments habituels d’amour

pour ces hommes.

Avec un certain cynisme, je me demandai quel signe efficace je pourrais leur laisser en souvenir pour leur rappeler à l’esprit tous mes enseignements quand je ne serais plus avec eux. S’ils pouvaient oublier si vite tous mes enseignements sur « l’Amour du Père » et aimer l’horrible histoire de la Pâque juive pendant que j’étais encore dans la salle avec eux – de quoi se souviendraient-ils quand je serais mort comme « un criminel » sur la croix, la plus méprisable des morts ?

Alors il me vint à l’esprit que puisqu’ils étaient si émus par « le sacrifice du sang », je leur donnerais du sang pour se souvenir de moi !

Sur ces réflexions ironiques, je pris un pain, le rompis et le passai à mes disciples en leur disant de le manger. J’assimilais le pain rompu au fait de briser mon corps et leur demandai de « rompre le pain et le distribuer » en souvenir du sacrifice de mon corps pour leur apporter la VÉRITÉ – la Vérité à propos de Dieu et la Vérité sur la vie, la Vérité sur l’Amour.

Réalisant que j’étais d’une humeur étrange, ils s’arrêtèrent de manger, m’écoutèrent, prirent le pain et le mangèrent silencieusement.

Ensuite, je pris mon gobelet de vin et le passai alentour, disant qu’ils en boivent chacun une gorgée car c’était le symbole de mon sang versé très bientôt parce que j’avais osé leur apporter la Vérité de l’Existence.

Je vis que le ton de ma voix avait touché certains d’entre eux. Sobrement, chacun prit une petite gorgée et passa le gobelet à son voisin. Mais ils ne dirent toujours rien. Ils sentaient que j’étais sérieux et que je ne tolérerais plus de discussion.


La réincarnation joue un rôle dans les Lois d’Existence
La réincarnation n’est pas hasardeuse ou dénuée de planification cohérente dirigeant son action.

Le but est toujours de fournir à l’âme qui accomplit son voyage de nombreuses expériences complètement différentes qui alimenteront en connaissance du monde la réserve cachée de l’âme. Il lui fournit des changements stimulants et nécessaires de scénario, de famille, de personnalités dans son entourage, de ses caractéristiques tirées de la génétique, mais toujours, ce fil ténu du voyage de l’âme sera enfoui dans le subconscient et fera surface pour influencer la présente incarnation, bien que la personne puisse en être totalement inconsciente. C’est pourquoi il se peut que les caractéristiques, les opinions très marquées ou les ambitions passionnées se perpétuent d’une incarnation à l’autre. Parfois, les ambitions se formulent au cours d’une incarnation et ne se manifestent avec succès que dans l’incarnation suivante, dans des conditions entièrement différentes. Dans de tels cas, avant la renaissance, l’âme devra attendre que les conditions du monde favorisent le succès des ambitions cachées de l’âme.


La Trinité Sainte n’existe pas

Je sais que cette déclaration attristera beaucoup de disciples sincères et dévoués de la religion Chrétienne, ainsi que ceux qui ont centré toute leur foi sur la personne de « Jésus ».

Mais je vous le dis, en vérité; pour arriver à vous délivrer de la condition humaine qui vous empêche de réaliser pleinement la VÉRITÉ UNIVERSELLE et de comprendre la vraie nature de la condition «humaine-spirituelle» que j’ai appelée « le Royaume de Dieu », il faut vous détourner des vieux dogmes du « salut par le sang de l’agneau », de la Trinité et de vos autres croyances, et accéder à la VÉRITÉ EXISTENTIELLE avec un esprit réceptif parfaitement ouvert.


L’importance de l’acte sexuel

Les amants savent quand ils aiment vraiment et ils se rapprochent l’un de l’autre avec une tendresse et un amour purs parce qu’un tel rapport sexuel est un moment d’union de l’esprit, des émotions et du corps, et persiste encore après dans leur conscience, rendant difficile leur éloignement mutuel. Ils sont conscients d’une beauté transcendante, d’un renouvellement d’amour émotionnel plutôt que de la satiété, et d’une harmonie qui englobe toutes choses. Ces hommes et femmes sont unis par laConscience Divine.

Malheureusement, leur CONSCIENCE-EGOÏQUE personnelle peut finalement gâter l’amour qu’ils ressentaient l’un pour l’autre et graduellement le remplacer en grande partie, les laissant séparés et seuls, tristes et émotionnellement / physiquement affaiblis, se demandant comment un état d’amour aussi beau et exalté a pu dégénérer et mourir.

Ces Lettres peuvent être le moyen par lequel ils peuvent vaincre leurs pulsions égoïques et redécouvrir leur amour passé à un niveau encore plus élevé et plus spirituel : auquel cas, l’homme et la femme seront plus unis qu’ils ne l’ont jamais été.